Ukraine (opérations)

Flash-opérations. Volnovakha aux mains de l’ennemi. L’armée républicaine se replie intelligemment.

Voici des jours que Volnovakha est au cœur de nos préoccupations, voir, par exemple, ici. Ou, plus récemment, ici.

Ce soir, le site militarymaps, généralement bien renseigné, montre que la ville, où, ce matin encore, se déroulaient des combats acharnés, serait aux mains de l’ennemi.

volnovakha repli 3 sept

Volnovakha, 3 sept. Repli – Cliquer pour agrandir

 

C’est, incontestablement, une défaite locale. Toutefois, d’un point de vue opératif, on constate qu’il s’agit d’un repli nécessaire à la redistribution des forces alors fixées par un combat urbain forcément très lent ou très coûteux. L’ennemi menaçait de percer au nord de la ville et de briser l’encerclement du chaudron du sud de Donetsk. Cela aurait entraîné :

– la perte du matériel immobilisé dans le chaudron ;

– l’ouverture d’une brèche importante dans notre front ouest, entre Donetsk et Volnovakha ;

– une coupure très difficile à réduire, au même endroit, sur l’autoroute d’importance opérative H20 (Donetsk – Marioupol).

Sans parler d’un risque de remontée du moral de l’ennemi, qui est très bas.

Les forces républicaines ont donc opéré un mouvement prudent plutôt que de gaspiller leurs ressources dans ce que l’on peut considérer comme une diversion de l’ennemi. N’oublions jamais que nous nous battons à 1 contre 10 et, donc, avec peu de réserves.

Le front a donc reculé pour renforcer des positions nécessaires au maintien du confinement du chaudron. Par ailleurs, une position avancée à Blagodatnoye pourra stopper ou ralentir la poussée ennemie venant de l’ouest tout en évitant à l’occupation de Volnovakha de s’étendre vers le nord.

Au sud, l’autoroute H20 est fortifié pour éviter une extension de la zone occupée vers Marioupol.

Des combats sont en cours à Andreyevka, ou, par deux fois, l’ennemi avait été arrêté ces derniers jours. Il est possible, si cela devient nécessaire, que nos forces se retirent aussi de cette ville pour rejoindre et contribuer à stabiliser notre nouvelle ligne de front.

La suite des opérations revêt une importance de niveau au moins opératif. Il s’agit d’une course de vitesse.

Le but de l’ennemi est de percer en direction du chaudron au sud de Donetsk. Celui de nos forces est de réduire ce chaudron à temps pour que cette percée n’ait plus de sens, ou beaucoup moins.

Que peut-on attendre ?

Le chaudron au sud-est de Donetsk semble bien proche de la liquidation. Il contient beaucoup de matériel. Dès que ce chaudron sera réduit, les forces qui s’en occupent pourront aider à la réduction de celui qui est l’enjeu de la bataille. Une fois ce chaudron-enjeu liquidé, des forces considérables seront libérées pour reprendre l’offensive, repousser l’ennemi et libérer Volnovakha.

Il reste à empêcher à tout prix l’ennemi de percer avant cela.

Notre nouveau dispositif de défense semble solide et bien conçu, il me semble donc que cette issue favorable est la plus probable. Bien évidemment, l’ennemi n’a pas dit son dernier mot et de mauvaises surprises sont toujours possibles.

 

Tell us!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow InfoBeez on WordPress.com

Follow me on Twitter

Posts récents

%d blogueurs aiment cette page :