Flash-OPS, Ukraine (opérations)

Flash-OPS – L’ennemi se renforce autour de Telmanovo tentant de réactiver une menace opérative.

Pour placer ce Flash-Opérations dans son contexte, lire notre SITREP d’aujourd’hui ici.

Telmanovo, l'ennemi renforce son dispositif - carte

Telmanovo, l’ennemi renforce son dispositif – Cliquer pour ouvrir.

 

Comme nous le disions il y a quelques heures, l’ennemi était parvenu à prendre le nœud routier d’importance opérative de Telmanovo, mais dans des conditions qui en faisait une gêne pouvant être résolue au niveau tactique et non plus une menace d’ordre opératif. En effet, l’arrivée de nos renforts permettait une contre-offensive vers Volnovakha et probablement la reprise du contrôle de l’autoroute H20, entre Donetsk et Marioupol.

La situation peut avoir évolué avec le renforcement du dispositif ennemi par de nouvelles unités, au nord de Telmanovo, qui ont pris les localités de Novolaspa et Starolaspa. Il est difficile d’estimer la menace posée par ce renforcement en l’absence de données sur les effectifs et les matériels engagés.

Il est, toutefois, évident, que la reprise de Telmanovo se complique. Si l’ennemi contrôle simultanément Telmanovo et le H20, il nous place en crise opérative, coupant de ses arrières notre dispositif à son sud, en particulier nos unités engagées autour de Marioupol.

Dans le contexte (voir à nouveau le récent SITREP ici pour les détails) de la manœuvre de l’ennemi pour briser par l’ouest l’encerclement de Marioupol, le maintien de nos liaisons nord-sud dans la ZO de Donetsk gagne encore en importance. Si nous ne contrôlons pas le H20, il faudra envisager un repli pour éviter un encerclement.

Par ailleurs, si l’ennemi renforce Marioupol et tente de le tenir, un front consolidé sur le H20 (couvert par des avant-postes), nous donnera à la fois la liberté de manœuvre et le temps nécessaire à une possible offensive stratégique dépassant Marioupol et profitant, le cas échéant, de la faiblesse des arrières ennemis, si une part essentielle de ses forces est fixée dans la ville.

Notons que, hors le renforcement très gênant de Telmanovo, les nouvelles positions occupées par l’ennemi constituent une menace de prise à revers d’une partie de notre dispositif de contre-offensive vers Telmanovo. Dans quelle mesure ? Sans plus d’informations les forces concernées, il est difficile de l’évaluer.

Si ces formations ennemies ne sont pas détruites sur place et quittent leurs retranchements, elles pourraient être poussées vers le frontière russe. Cela les empêcheraient de redevenir un danger pour le front ouest et fixerait moins de nos forces pour les réduire qu’un encerclement complet, du fait de la diminution massive de la longueur du front.

 

Tell us!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow InfoBeez on WordPress.com

Follow me on Twitter

Posts récents

%d blogueurs aiment cette page :