Sitrep, Ukraine (opérations)

SITREP [5 m. à jour] – L’ennemi prend Telmanovo et Ossipenko – Contre-offensive vers Volnovakha – Progrès à Debalcevo.

NB : 5 mises à jour, voir en bas de page.

 

1 – Telmanovo aux mains de l’ennemi. Contre-offensive vers Volnovakha.

Telmanovo pris, contre-offensive vers Volnovakha - Carte

Telmanovo pris ; contre-offensive vers Volnovakha – Cliquer pour ouvrir.

 

Si Telmanovo était tombé hier, ainsi que je le craignais lors de notre dernier SITREP, ici, une situation critique au niveau opératif s’en serait suivie. En effet, le nœud routier de Telmanovo aurait alors constitué l’extrémité d’un saillant ennemi qui aurait coupé de ses arrières tout notre dispositif situé à son sud. Je craignais la nécessité d’un repli rapide des forces engagées dans ce dispositif. La résistance acharnée de nos forces disposées à Granitnoe est parvenue à retarder suffisamment l’ennemi, qui a perdu l’initiative et a redirigé vers Marioupol une importante colonne blindée nécessaire à la possible réussite de son offensive (aux dernières nouvelles, elle a été accrochée, hier soir sur le H20, au nord de Marioupol, bilan inconnu). Le temps gagné a permis l’acheminement d’importants renforts. Ces renforts ont été rendus disponibles par la liquidation rapide de plusieurs « chaudrons », autour desquels ils étaient jusque là fixés. Ils participent en ce moment à une contre-offensive massive en direction de Volnovakha, qui avait été évacuée il y a quelques jours pour renforcer un front de résistance en retrait de l’autoroute H-20, momentanément laissé à l’ennemi.

L’arrivée de ces renforts change le rapport de forces sur notre front ouest : la H-20 devrait bientôt être nettoyé au sud de Volnovakha puis la ville elle-même probablement enveloppée puis libérée. La perte simultanée de nos liaisons par le H-20 et par les routes qui convergent à Telmanovo aurait provoqué la situation critique que je craignais hier, surtout en prenant en compte la disponibilité du H20 pour les mouvements ennemis. Dans la situation actuelle, l’occupation de Telmanovo, où les ennemis sont maintenant isolés, constitue plus une gêne qu’une menace opératives. Le problème à résoudre est seulement tactique et les renforts qui arrivent devraient offrir des solutions.

2 – Prise d’Ossipenko, offensive ennemie à l’est de Marioupol.

Ossipenko, M14

Ossipenko, M14 : l’ennemi tente de désenclaver Marioupol – Cliquer pour ouvrir.

 

Notre retranchement à hauteur d’Ossipenko, sur l’autoroute M14, à l’ouest de Marioupol a été enfoncé et l’ennemi a progressé d’une quinzaine de kilomètres en direction de Mangoush. Cette avancée menace d’enveloppement nos forces disposées au sud du M14 et vise très probablement à désenclaver Marioupol par cette voie. Dans le même temps, la concentration ennemie à Volodarskoe tente une sortie par le nord-ouest. Si elle réussissait sa jonction avec les forces ennemies placées à l’extérieur de notre  encerclement, ce sont nos forces situées au nord du M14 qui seraient également menacées. Ces unités vont sans doute devoir concentrer leur effort sur cette tentative de sortie. Dans ces conditions, et compte tenu des forces que l’ennemi engage dans son offensive sur la M14, et de celles qui vont certainement contribuer à son effort depuis Marioupol, l’offensive ennemie est en situation de réussir. Sauf miracle, et il y en a eu.

Si l’offensive de désenclavement réussit, comme il est probable, l’ennemi pourra ensuite s’orienter soit vers un renforcement de ses capacités à Marioupol, soit vers une évacuation de la ville.

Dans la mesure où il semble — sans renseignements probants dans ce sens, toutefois — qu’il ait, à son habitude, largement dégarni ses arrières pour lancer son offensive, y compris en dégarnissant la frontière avec la Russie, le repli serait la solution la plus prudente de sa part. En effet, si, comme cela semble probable, notre contre-offensive vers Volnovakha réussit, le front avancera vers l’ouest et un contrôle consolidé du H20, comprenant un front avancé plus à l’ouest, nous permettra de tenter un enveloppement solide de Marioupol, piégeant à l’intérieur de la ville des forces ennemies considérables et nous ouvrant la porte pour un offensive stratégique vers l’ouest.

Compte tenu de sa situation politique désastreuse, il est probable que l’ennemi prendra ce risque. À suivre avec attention.

3 – Debalcevo.

Debalcevo, encerclement possible - carte

Debalcevo, encerclement possible – Cliquer.

 

Offensive en tenaille sur les arrières de l’ennemi. Ses forces qui n’ont pas eu le temps de s’enfuir pourraient se retrouver encerclées.

4 – Au nord de Lougansk.

L’ennemi concentre des forces importantes, y compris de l’artillerie lourde. Nos RDGs (groupes d’éclairage et d’action dans la profondeur) travaillent le long de la frontière russe et tendent des embuscades.

On peut s’attendre à un renforcement de l’intensité des combats sur ce front dans les jours ou les heures qui viennent.

 

MISE À JOUR #1 : L’ennemi se renforce autour de Telmanovo tentant de réactiver une menace opérative.

MISE À JOUR #2 : L’ennemi renforce considérablement son dispositif à Debalcevo.

MISE À JOUR #3 : Profitant du cessez-le-feu, les forces du régime lancent une série d’offensives coordonnées.

MISE À JOUR #4 : L’ennemi chassé de Telmanovo : nos liaisons nord-sud rétablies. Situation confuse à Marioupol.

MISE À JOUR #5 : L’ennemi masse de l’artillerie lourde à Debalcevo.

 

 

Tell us!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow InfoBeez on WordPress.com

Follow me on Twitter

Posts récents

%d blogueurs aiment cette page :